MAGNIFIQUE ARTICLE DE LA PROVENCE SUR LE TEAM RÉSEAU IXIO

MAGNIFIQUE ARTICLE DE LA PROVENCE SUR LE TEAM RÉSEAU IXIO

On les savait doués, combatifs, bref quatre garçons plein d'avenir. Mais le quatuor provençal engagé dans le Tour de France à la voile sous les couleurs de la "Team Réseau Ixio" a surpassé les prévisions. Les Marseillais Sandro Lacan et Pierre Quiroga (tous deux licenciés à la Société nautique), Robin Follin, de Sainte-Maxime et enfin le Hyérois Jules Bidegaray ont décroché dimanche à Nice la troisième place au classement général de la course star du circuit Diam 24 (trimaran léger), et ont littéralement survolé le classement "jeune", dont ils ont trusté la première place.

Une très belle performance pour leur première participation en tant qu'équipe. "On a été au maximum du cahier des charges, on est très fiers de nous à tous les niveaux, témoigne avec émotion Sandro, qui, à 23 ans, a piloté le projet avec son premier partenaire-titre.

Un bon bagage sportif
" Le top trois on l'avait en tête sans l'annoncer, le top cinq était plus raisonnablement jouable. Mais on a réussi à atteindre notre objectif caché dans une ambiance de folie ! Et surtout, on a réussi notre projet de départ : une équipe jeune, performante à tous les niveaux, sportifs comme les autres membres de l'équipe (logistique, préparateur, communication...)".

Et pourtant, le pari était loin d'être gagné d'avance. Car si les quatre compétiteurs avaient tous un bon bagage sportif, ils se sont mesurés pendant deux semaines à 25 équipes composées des meilleurs experts de la discipline, sur des épreuves variées : stades nautiques, raids côtiers...

Il faut bien l'avouer, la Team Réseau Ixio a fait preuve durant les sept étapes du Tour, de Dunkerque à Nice, d'un sacré sens du spectacle, jouant avec les nerfs de ses adversaires. Surprenant tout le monde, en remportant avec brio la première journée, et se positionnant d'entrée comme un concurrent qui compte. "On est arrivés un peu comme des outsiders, mais on les a tous pris à contre-pied dès le début", commente le coureur avec satisfaction.

"On vise la gagne" Effectuant quelques mauvais départs ensuite, en milieu de parcours, assortis de "remontada" fulgurantes, qui lui ont permis toutefois de s'accrocher au podium général, tout en caracolant régulièrement en tête de la sélection "jeune". Et en remportant enfin, lors de l'acte de Gruissan le 18 juillet dernier le "prix Finagaz de la combativité".

À la veille de l'ultime journée à Nice, les dés étaient jetés. Autant pour le quatuor provençal que pour Quentin Delapierre et ses coéquipiers de la team Lorina Limonade Golfe du Morbihan qui ont remporté le Tour à la voile 2018. Mais Sandro, Jules, Robin et Pierre ont attendu le final pour laisser éclater leur joie. La suite ? "On vise la gagne, tranche Sandro. Je ne connais pas encore le planning, mais on sera au départ du Tour de France à la voile 2019, ça, c'est sûr."

Article " LA PROVENCE " du 24 juillet 2018

Retour à l'accueil Retour aux actualités

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER